Union professionnelle de Dermatologie

Dermanet.be
Photothérapie dynamique (PDT) .:. Dermatologie de A à Z

Photothérapie dynamique (PDT)

Les lésions sont d’abord traitées par une crème et sont ensuite exposées à une lumière rouge.  Les cellules qui se divisent trop vite seront détruites par cette combinaison de crème et d’exposition à cette lumière rouge.

Comment se passe le traitement ?

Avant le traitement, le médecin prend des photos de toutes les lésions pour obtenir le remboursement de la crème par la mutuelle.

Il enlève les squames et les croûtes et applique une crème spéciale sur toutes les lésions à détruire.  Ensuite, il applique un pansement pour que la crème reste en place et pour accélérer la pénétration de celle-ci dans la peau.  En plus, on applique un deuxième pansement pour protéger la lésion et la crème contre la lumière du jour.  Ce pansement doit rester sur place pendant 3 à 6 heures.

Vous pouvez alors sortir à l’extérieur et, éventuellement, rentrer à la maison.  Il est quand même conseillé d’éviter, durant cette période, l’exposition à un soleil intense ou à un froid sévère.

Au bout de 3 à 6 heures, vous revenez, chez le médecin, à l’heure du rendez-vous.  Le pansement et le produit restant seront enlevés.  Vous serez obligés de mettre des lunettes spécifiques pour protéger vos yeux et l’exposition à la lumière rouge peut dès lors commencer.  Le temps d’irradiation peut varier de 7 minutes jusqu’à 30 minutes et dépend du type d’appareil utilisé et de la dimension du champ à traiter.  Quand le champ d’irradiation est trop grand, on peut éventuellement le diviser en zones plus petites.

Pendant le traitement, vous pouvez avoir une sensation de brûlure.  Parfois l’irradiation peut même être douloureuse, surtout s’il y a beaucoup de lésions, principalement sur le visage ou le crâne.  Pour limiter cette douleur, on peut éventuellement prendre un médicament anti-douleur, une demi-heure avant l’irradiation.  On peut également utiliser un ventilateur pendant l’irradiation ou humidifer le champ avec un spray d’eau.

Parfois, chez certaines personnes, une seule irradiation peut suffir pour obtenir un résultat thérapeutique optimal, mais chez d’autres patients, plusieurs sessions seront nécessaires avant que toutes les lésions ne soient complètement disparues.  Dans la plupart des cas, les traitements seront effectués avec une période d’intervalle d’un mois.

La photothérapie dynamique est un traitement par lampes, utilisé pour détruire certaines lésions superficielles de la peau, surtout des cancers cutanés superficiels.  

Après le traitement.

Après le traitement, la peau de la zone irradiée, peut devenir fort rouge, éventuellement avec des croûtes.  Parfois, on peut même avoir un gonflement important, avec des érosions et un petit saignement.  En principe, la rougeur et les érosions guérissent sans traitement et sans cicatrice.  Si la réaction est trop forte, vous pouvez toujours contacter votre médecin.

Après un mois, vous devrez revenir à la consultation pour évaluer le résultat, et vous devrez éventuellement bénéficier d’un deuxième traitement, si nécessaire.

Il est très important que vous fassiez attention à chaque exposition au soleil.  Si vous sortez plus d’une demi-heure, il vous sera conseillé d’utiliser un bon produit solaire pour protéger votre peau.  Par cette mesure de prévention, vous développerez moins facilement de nouvelles lésions.

Quels sont les effets secondaires ?

Systématiquement, chaque patient(e) verra une rougeur sur la zone irradiée après le traitement.  Dans la plupart des cas, elle est limitée.  En général, elle disparaît après 2 semaines.  Chez certains patients, elle peut être très sévère avec même des croûtes noires, et peut persister pendant plusieurs semaines après la séance.  Cet érythème disparaît toujours spontanément sans cicatrice.

L’effet secondaire le gênant est la douleur qui peut être marquée, surtout, en cas de lésions étendues sur le visage ou le crâne.  Cette douleur est plus prononcée pendant la séance d’irradiation, mais elle peut encore persister après pendant un certain temps.  Cette douleur peut être très invalidante.

Conclusions.

Le grand avantage de la photothérapie dynamique est l’absence de cicatrice.  En outre, ce traitement constitue une bonne alternative à la chirurgie chez des patients qui prennent des anti-coagulants.

Date de parution: 31-07-2011