Dermanet
FR NL
Site de l’Union Professionnelle Belge de Dermatologie et Vénérologie
Attester du non curatif non préventif, c’est risquer une amende (SECM)
Attester du non curatif non préventif, c’est risquer une amende (SECM)

Petite piqûre de rappel du SECM, le Service d’évaluation et de contrôle médicaux de l’Inami : les médecins ne peuvent pas facturer à l’AMI de consultations pour du botox et des fillers à but esthétique, ni délivrer d’ASD (attestation de soins donnés) aux patients. Attester des actes non curatifs non préventifs, c’est une infraction, avec possiblement un remboursement et une amende à la clef.

[30/12/2021]

Le bon usage des données de santé est menacé
Le bon usage des données de santé est menacé

Le secret des données de santé est indispensable à un exercice professionnel de qualité. Certaines grandes manœuvres laissent prévoir que celui-ci est menacé.
Le Dr Jacques de Tœuf prévient: «S’il ne devait plus être respecté, à titre personnel, en tant que président du Comité de gestion de la plateforme eHealth, j’en tirerais les conclusions qui s’imposent.»

 (Le Specialiste®)

[30/12/2021]

Consultations à distance par des médecins : nouveau système de remboursement en 2022
Consultations à distance par des médecins : nouveau système de remboursement en 2022

Au printemps 2022,  l'INAMI instaure un nouveau cadre pour le remboursement des consultations à distance effectuées par des médecins. Ce cadre remplacera les codes temporaires qui ont été créés au début de la crise de la COVID-19.


[24/12/2021]

Accord national médicomut : Feu vert pour des réformes dans les soins médicaux en 2022-2023
Accord national médicomut : Feu vert pour des réformes dans les soins médicaux en 2022-2023

Ce 21 décembre, l’INAMI a obtenu le fameux « accord médicomut » conclu par les médecins et les mutualités, pour 2 ans et à l’unanimité ! Il en ressort des engagements cruciaux pour l’accessibilité des patients aux soins de santé en Belgique, mais aussi pour la qualité et l’organisation de ces soins.

[23/12/2021]

COVID-19 - Accréditation : attribution automatique de 5 CP
COVID-19 -  Accréditation : attribution automatique de 5 CP

Le groupe de direction de l'accréditation a décidé d'’attribuer à nouveau automatiquement 5 CP dans le dossier électronique des médecins accrédités pour le mois de décembre 2021, à savoir 1 participation au GLEM de 2 CP et 3 CP en rubrique « éthique et économie »

[18/12/2021]

« Recip-e n'a jamais demandé à migrer l'hébergement de sa base de données vers la Smals » (Marc Moens)
« Recip-e n'a jamais demandé à migrer l'hébergement de sa base de données vers la Smals » (Marc Moens)

Le Spécialiste®

Le Dr Marc Moens, président de Recip-e, réagit aux affirmations de Frank Robben dans les colonnes du Spécialiste , de Medi-Sphere et de NumeriKare.

[05/12/2021]

Télé-expertise : Notre projet pilote en dermatologie
Télé-expertise : Notre projet pilote en dermatologie

L'INAMI a atteint son objectif : 2.000 télé-expertises ont été réalisées! Ce projet pilote prend donc fin le 1er décembre 2021. Le rapport d’évaluation devrait être prêt en mars 2022.

 

Pour en savoir plus

[29/11/2021]

Obligation d'affichage des tarifs par les dispensateurs de soins
Obligation d'affichage des tarifs par les dispensateurs de soins

La Loi du 27 octobre 2021 modifiant la loi relative à l'assurance obligatoire soins de santé et indemnités, coordonnée le 14 juillet 1994, en ce qui concerne l'affichage des tarifs par les dispensateurs de soins a été publiée au moniteur de vendredi 12/11/2021.

Elle entrera en vigueur par secteur, le jour de la publication au Moniteur belge du premier modèle d'affiche destiné audit secteur.

[15/11/2021]

Cyberattaques: les médecins et les directeurs d’hôpitaux doivent avoir une assurance (Numerikare)
Cyberattaques: les médecins et les directeurs d’hôpitaux doivent avoir une assurance (Numerikare)

«La responsabilité des dirigeants de la société peut être mise en cause, comme par exemple un administrateur d’un hôpital ou un médecin responsable d’un cabinet médical», explique Wauthier Robyns, porte-parole d’Assuralia.

[11/11/2021]

Un tiers des Belges a des difficultés à comprendre les informations liées à sa santé
Un tiers des Belges a des difficultés à comprendre les informations liées à sa santé

Plus d'un Belge sur trois (35%) éprouve des difficultés à obtenir, comprendre et utiliser les informations liées à sa santé. C'est ce qui ressort lundi d'une enquête menée dans 17 pays européens et coordonnée en Belgique par l'UCLouvain. Ils sont également 10% à considérer que leurs compétences en matière de santé sont insuffisante

[08/11/2021]

L'ABSyM demande des éclaircissements sur la plateforme en ligne Helena
L'ABSyM demande des éclaircissements sur la plateforme en ligne Helena

Helena, une plateforme d'échange de données entre médecins et patients, est sous le feu des critiques. Selon le journal Le Soir, la sécurité de la plateforme présente de sérieuses failles. Les patients peuvent se connecter et l’activer sans authentification via eID ou Itsme, ce qui entraîne un risque de fuite de données. L'ABSyM s'en inquiète et réclame des éclaircissements.  

[01/11/2021]

Le budget des soins de santé 2022 : et après ? (J.de Toeuf)
Le budget des soins de santé 2022 : et après ? (J.de Toeuf)

Il y avait une marge disponible de 124 millions d’euros. L’ABSyM avait demandé de pouvoir disposer de la part « honoraires médicaux » de la marge (+/- 40 millions) pour revaloriser certaines disciplines. Cela fut refusé. Cette décision aura des effets pervers.

[25/10/2021]

L’ABSyM est bien représentative
L’ABSyM est bien représentative

« Les organisations professionnelles ne sont plus représentatives », a déclaré récemment Brieuc Van Damme dans Médi-Sphère. Selon ses propres dires, Van Damme a vu passer, dans sa courte carrière de directeur général de l’INAMI, uniquement des syndicalistes « hommes » et « blancs ». L’ABSyM émet quelques réserves sur cette déclaration.

[24/10/2021]

Comment se préparer à une convocation devant l’Ordre?
Comment se préparer à une convocation devant l’Ordre?

Vous avez été convoqué(e) pour une audition et vous voudriez vous y préparer au mieux? L’avocate Ann Dierickx a compilé ci-dessous dix conseils aux personnes appelées à s’expliquer devant l’Ordre, mais qui peuvent s’appliquer à n’importe quelle audition.

[18/10/2021]

Projet pilote de télédermatologie : 1.300 téléexpertises à ce stade
Projet pilote de télédermatologie : 1.300 téléexpertises à ce stade

La téléexpertise est l’une des formes que peut revêtir la télémédecine. Pour mémoire, elle permet à des confrères de se consulter, à distance, sur la situation clinique d’un patient, hors de sa présence. L’Inami teste actuellement la formule entre dermatologues et MG. Au compteur : 1.300 avis spécialisés dispensés. 

[18/10/2021]

En 2022, le budget de l’assurance soins de santé s’élèvera à 36 milliards d’euros
En 2022, le budget de l’assurance soins de santé s’élèvera à 36 milliards d’euros

Ce lundi 18/10 le Conseil général de l'INAMI a approuvé, à l'unanimité, le budget de l'assurance soins de santé pour l'année 2022.
Le budget global s’élèvera à plus de 36 milliards d’euros. En dehors des provisions Covid-19, pour couvrir les dépenses exceptionnelles liées à la pandémie, les dépenses en 2022 augmentent de 4,2 %, soit 1,46 milliard d'euros.
L’objectif budgétaire pour le remboursement des prestations de soins de santé s’élève à 31,755 milliards d’euros.

[18/10/2021]

L'ABSyM en faveur d'un "certificat d'aptitude" pour les malades de longue durée
L'ABSyM en faveur d'un

Deux tiers des membres de l'ABSyM (66,4%) sont favorables à l'idée d'une « fit note » (certificat d'aptitude) qui permet aux médecins d'indiquer les tâches que les patients malades de longue durée peuvent encore accomplir. Les avis sont partagés au sujet du certificat de maladie de courte durée : une majorité de nos médecins francophones veulent conserver le certificat de maladie, alors qu'une majorité de nos médecins flamands veulent le supprimer.

[10/10/2021]

Tous les médecins pourront bientôt décider eux-mêmes de ne facturer que le ticket modérateur à leurs patients.
Tous les médecins pourront bientôt décider eux-mêmes de ne facturer que le ticket modérateur à leurs patients.

Une gigantesque révolution dans les soins de santé qui est en train de se préparer tranquillement, selon De Standaard.

[09/10/2021]