Dermanet
FR NL
Site de l’Union Professionnelle Belge de Dermatologie et Vénérologie
EUROMELANOMA 2024 - Semaine du 27 mei
EUROMELANOMA 2024 - Semaine du 27 mei

Euromelonoma fête son 25ème anniversaire en Belgique.

Le groupe de patients sur lesquels on se concentre, cette année, sont les patients qui ont eu un cancer de peau auparavant.

[22/05/2024]

L’INAMI a 60 ans: Quelles balises guideront ses missions à l’avenir ?
L’INAMI a 60 ans: Quelles balises guideront ses missions à l’avenir ?

Cette année, l’INAMI fête 60 ans d’engagement en faveur de la santé et de la protection sociale. Une étape importante dans l’histoire de l’institution, reflétant six décennies de collaboration fructueuse avec ses partenaires et avec son personnel. Tout en célébrant le passé, c’est aussi le moment pour lui de se tourner vers l’avenir, déterminé à poursuivre sa mission avec encore plus de dévouement et d’innovation.

[20/05/2024]

UPBDV Assemblée générale statutaire 2024
UPBDV Assemblée générale statutaire 2024

Save the date Vendredi 31 mai 2024 à 20h30, parvidéoconférence

[19/05/2024]

Pansement dermatologique complexe
Pansement dermatologique complexe

Pansement dermatologique complexe : suppression des numéros 145272 et 145305 (1er juillet 2024)

[08/05/2024]

Cotisation 2024
Cotisation 2024

Pour rappel : si vous êtes en règle avec votre cotisation, vous aurez accès à dermanet et ses newsletters.

Vous pourrez également bénéficier des conditions particulières de la police collective « Assurance Responsabilité Civile ».

[06/05/2024]

Ordre des médecins: dernières mises à jour des FAQ
Ordre des médecins: dernières mises à jour des FAQ

Dossier médical - Accès au dossier d'un patient décédé par ses proches

dernière modification 20/04/2024

Le texte qui suit traite uniquement de l'accès au dossier du patient décédé tel qu’il est réglé par l'article 9, §§ 4 et 4/1, de la loi du 22 août 2002 relative aux droits du patient (loi relative aux droits du patient).

Pour plus d’informations concernant l’accès au dossier d’un patient majeur décédé, consultez l’avis du 17 décembre 2016 du Conseil national

 

Comment connaître les honoraires réclamés par un médecin ?

Dernière modification 20/04/2024 ( Article 33 du code de déontologie médicale 2018)

[05/05/2024]

La campagne d'Euromelanoma cible les Belges sujets à une récidive de cancer de la peau
La campagne d'Euromelanoma cible les Belges sujets à une récidive de cancer de la peau

Sous le slogan "Live & learn + Learn to live", le réseau européen de dermatologues Euromelanoma, présent dans 33 pays, a lancé mardi sa 25e campagne de prévention contre le cancer de la peau. Quiconque a souffert de cette forme de cancer présente un plus grand risque de récidive. Face à ce public souvent fragilisé, la campagne de sensibilisation appuie sur le besoin de soutien physique et psychologique après le diagnostic.

[29/04/2024]

Vers une analyse honnête du taux de (dé)convention (Le Spécialiste®)
Vers une analyse honnête du taux de (dé)convention (Le Spécialiste®)

À la demande de l'ABSYM, la medicomut a intégré à l'ordre du jour une discussion sur les règles relatives au déconventionnement. Le taux officiel de (dé)conventionnement dans notre pays repose actuellement sur des bases instables, principalement en raison d'une définition floue de ce qu'est un « médecin actif ». Ainsi, le dénominateur du « taux de conventionnement » varie en fonction du critère de départ. Une fois ce point éclairci, un débat pourra être engagé sur les motivations des médecins qui choisissent de se déconventionner.

[22/04/2024]

L'OMS crée un nouveau réseau pour le contrôle des maladies en Europe
L'OMS crée un nouveau réseau pour le contrôle des maladies en Europe

Le Bureau régional de l'Organisation mondiale de la santé pour l'Europe (OMS/Europe) souhaite agir de manière préventive face à de potentielles futures crises sanitaires, plutôt que de devoir les résoudre. Pour ce faire, il a lancé le réseau paneuropéen de contrôle des maladies (NDC). Cet organisme, qui concentrera son action sur l'Europe et l'Asie centrale, devra permettre d'identifier et d'atténuer les risques sanitaires potentiels avant qu'ils ne se propagent à l'échelle mondiale.

[22/04/2024]

L'impact de YouTube sur les comportements liés à la santé (Numerikare®)
L'impact de YouTube sur les comportements liés à la santé (Numerikare®)

YouTube est devenu un canal incontournable pour l'accès à l'information sur la santé, avec une hausse notable du nombre d'adultes américains qui utilisent cette plateforme pour des raisons de santé,tude révèle quelles décisions sont prises aprè

[15/04/2024]

Suppléments d'honoraires : la Cour constitutionnelle rejette le recours de l'Absym
Suppléments d'honoraires : la Cour constitutionnelle rejette le recours de l'Absym

La Cour constitutionnelle a rejeté, dans un arrêt rendu jeudi 11 avril, le recours introduit contre la loi du 29 novembre 2022 qui interdit aux dispensateurs de soins de facturer des suppléments d'honoraires lorsqu'ils prodiguent des soins ambulatoires à des patients qui ont droit à l'intervention majorée (BIM).

[14/04/2024]

Les conditions de la doctrine du secret professionnel partagé
Les conditions de la doctrine du secret professionnel partagé

En sa séance du 23 mars 2024, le Conseil national de l’Ordre des médecins rappelle les conditions de la doctrine du secret professionnel partagé.

[03/04/2024]

Un cadre pour identifier les problèmes de santé sur lesquels concentrer la recherche
Un cadre pour identifier les problèmes de santé sur lesquels concentrer la recherche

Quels sont les problèmes de santé pour lesquels les besoins des patients et/ou de la société demeurent importants ? Comment déterminer les priorités de la recherche ? C'est pour répondre à ces questions que le Centre fédéral d'expertise de soins de santé (KCE) et Sciensano, avec plusieurs autres institutions fédérales, ont élaboré "NEED", un cadre identifiant les besoins non rencontrés en termes de santé.

[01/04/2024]

Adhésion à l'accord médico-mutualiste 2024-2025
Adhésion à l'accord médico-mutualiste 2024-2025

L’accord médico-mutualiste 2024-2025 a été conclu pour 2 ans : du 1er janvier 2024 au 31 décembre 2025.
Les médecins qui ne se sont pas déconventionnés avant le 6 mars 2024, peuvent se déconventionner pour cette 2e année de l’accord (donc à partir du 1er janvier 2025) en le déclarant avant le 15 décembre 2024 via notre portail ProSanté.

[31/03/2024]

Interdiction des suppléments d'honoraires aux BIM
Interdiction des suppléments d'honoraires aux BIM

L'arrêté royal du 12 mars 2024 portant exécution du Chapitre 2 de la loi du 29 novembre 2022 portant des dispositions diverses en matière de soins de santé, relatif à l'application de l'interdiction des suppléments d'honoraires pour les soins de santé effectués par des médecins aux bénéficiaires de l'intervention majorée de l'assurance a été publié au moniteur de ce vendredi 22 mars 2024.

[24/03/2024]

Quotas de médecins pour 2030
Quotas de médecins pour 2030

Le nombre maximal de Candidats attestés par les universités relevant de la compétence de la Communauté flamande est fixé à 1348 pour 2030.
Le nombre maximal de candidats attestés par les universités relevant de la compétence de la Communauté française est fixé à 929 pour 2030.

[24/03/2024]

Service d’évaluation et de contrôle médicaux : fonctionnement et actions
Service d’évaluation et de contrôle médicaux : fonctionnement et actions

Le Service d’évaluation et de contrôle médicaux (SECM) veille à ce que les dispensateurs et institutions de soins utilisent le mieux possible le budget de l’assurance soins de santé. Des soins de qualité restent ainsi accessibles à tous. Afin de réaliser cette mission, le service a développé une politique à plusieurs axes. 

[18/03/2024]

86,26% des médecins adhèrent à l'accord national médico-mutualiste 2024-2025
86,26% des médecins adhèrent à l'accord national médico-mutualiste 2024-2025

Le lundi 11 mars 2024, le Comité de l’assurance de l'INAMI a pris connaissance des chiffres d'adhésion entre les dispensateurs de soins et les mutualités pour 2024. Les médecins avaient jusqu'au 6 mars pour se déconventionner, entièrement ou partiellement. Ces accords fixent notamment les taux de remboursement des soins pour les patients des dispensateurs de soins qui y adhèrent. Pour l'Inami cela représente une garantie de stabilité des prix et une accessibilité financière pour les patients.

[11/03/2024]